je suis agriculteur

40 jours sans viande pour sauver la planète ???

Et si on réfléchissait un peu plus loin ?


Nous vous proposons « 40 jours pour soutenir nos agriculteurs »

La campagne « 40 jours sans viande » récemment lancée chez nous, vous propose de réduire votre empreinte écologique en consommant moins de viande. Regardons ensemble de plus près si consommer moins de viande va réellement améliorer l’état de notre planète !

Bien sûr, chacun est libre de ses choix alimentaires.
Pourtant, argumenter en faveur du végétarisme en utilisant l’argument de l’impact environnemental n’est ni correct ni acceptable en Wallonie. Pourquoi ?


...

L’élevage wallon est intimement lié au sol.

...

Nos animaux sont élevés en plein air et de façon extensive. Cela signifie que l’éleveur doit disposer pour son bétail d’une surface suffisante pour qu’il puisse paître et se nourrir.

A titre d’exemple, un éleveur doit disposer d’une surface qui lui permette de ne pas avoir plus de deux bovins par hectare.

Enfin, l’argument de la déforestation n’est pas valable chez nous: on ne déforeste pas en Wallonie !

Les animaux de nos exploitations mangent avant tout ce qui est produit sur la ferme.

...

Les chiffres de la campagne « jours sans viande » nous disent qu’il faut 8 kilos de fourrage, principalement du soja pour produire 1 kilo de viande de bœuf. Ces chiffres ne correspondent pas du tout à ce qui se fait chez nous !

Les bovins, chez nous, se nourrissent essentiellement d’herbe : pour un kilo de bœuf, on compte 25 kilos d’herbe et 2 kilos de complément (des pulpes de betterave, des céréales…).

Notre agriculture occupe près de 50% du territoire et produit 10% des gaz à effet de serre.

...

Parmi ces 10%, l’élevage de ruminants est responsable de 6% des GES.

A titre d‘exemple, le chauffage de nos domiciles est responsable de plus de 13% de ces GES, et nos transports plus de 14%.

Par ailleurs, ce chiffre de 6% ne prend pas en considération le fait que nos pâturages wallons, qui couvrent la moitié de notre surface agricole, sont des surfaces qui absorbent une quantité considérable de CO2. Sans élevage, qu’allons-nous faire de ces prairies, précieux pièges à carbone ? En matière de climat, notre agriculture, liée au sol, fait partie des solutions !

Un kilo de viande exige 15.000 litres d’eau ???

...

Un bovin boit en moyenne une trentaine de litres d’eau par jour. Durant sa vie, il consommera environ 20.000 litres d’eau. Donc s’il donne 350 kilos de viande, chaque kilo de viande aura « coûté » au grand maximum 60 litres d’eau en consommation directe.

En Wallonie, il pleut… nous n’irriguons pas nos pâtures, ni nos cultures fourragères.

Doit-on considérer que l’eau qui tombe sur nos prairies est consommée par l’élevage ?
Non ! L’eau de pluie percole dans nos sols, alimente les nappes phréatiques…

Les alternatives proposées par les organisateurs « jours sans viande » sont-elles favorables à notre environnement ? NON

...

Parmi les ingrédients des recettes proposées sur le site de la campagne, on trouve notamment :

Le tofu: fabriqué à base de « lait » de soja. Le soja, dans sa très grande majorité, est produit en Amérique du nord ou du sud et importé chez nous (80% de la production mondiale est concentrée aux USA, Brésil et argentine). Il parcourt donc des milliers de kilomètres avant de finir dans les assiettes des consommateurs européens. De plus, près de 80% du soja produit dans le monde est OGM.

Les pois chiches: 2% seulement de la production mondiale est européenne. Les principaux producteurs sont l’Inde, l’Australie et la Turquie.

Les lentilles: plus de 95% de la production mondiale est extra-européenne. La très large majorité des lentilles vendues chez nous proviennent donc de ces importations.

Notons au passage que parmi les sponsors de la campagne « 40 jours sans viande », on compte une entreprise qui vend ses conserves et surgelés chez nous, mais n’utilise pas le moindre kilo de légume produit sur notre territoire.
Un autre sponsor de la campagne propose des alternatives vegans qui sont composées d’ingrédients essentiellement produits hors Europe : soja, riz, noix de coco… Des alternatives plus favorables à l’environnement que nos viandes ou produits laitiers locaux ? Nous vous laissons y réfléchir… 

Mange-t-on trop de viande de bœuf chez nous ?

...

La viande de bœuf est particulièrement ciblée dans les argumentaires de la campagne « 40 jours sans viande ».

Un Belge consomme en moyenne 4.7 kilos de viande de bœuf par an, soit 90 grammes par semaine…

On est loin de dépasser les limites acceptables pour une alimentation équilibrée et saine ! Il faut savoir qu’un steak n’est pas plus gras que son équivalent en poulet, et nettement moins gras que son équivalent en tofu… Les plats préparés contiennent souvent beaucoup de sel, de sucre, de conservateurs, d’exhausteurs de goût… Achetez plutôt des produits non transformés, et frais !

Que faire pour consommer responsable ?

Vous ferez un beau geste pour l’environnement et pour votre santé !

Pour manifester votre soutien à l’agriculture locale, signez la motion
« 40 jours pour soutenir nos agriculteurs »